Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Marco91
Masculin Age : 34
Localisation : Paris
Humeur : Rock & Roll
R actuel : Honda 929
Date d'inscription : 10/02/2012

De l'Auvergne aux restes de la France

le Jeu 28 Juin 2012 - 16:27
Bonjour à tous !

Je vous avais parlé il y a quelques semaines que j’allais faire un tour en Auvergne (à savoir 4 ou 5 jours).

Je reviens vers vous maintenant pour débriefer (je voulais attendre d’avoir l’intégralité des photos, mais mon pote qui en a pris tarde à m’envoyer les siennes).



Laissez-moi-vous raconter :

Apres un week-end de route pour un mariage qui me fit partir de l’IDF vers Bourg-en-Bresse (et me fatigua un brin). Je sangle ma fidèle et précieuse 600 GSXR K7 pour 5 jours de bourre en Auvergne. Nous sommes lundi 4 juin 2012 aux alentour de 9h30. La météo ne semble pas très clémente pour les jours qui viennent. J’hésite même à prendre mon appareil photo histoire de ne pas l’exposer à l’humidité. Tant pis on verra bien !

Départ dans quelques minutes. Les pneus sont à la bonne pression, le reste de ma sportive sort de révision. Je ne possède plus que la tête de fourche dus à un carénage de mauvaise facture (saleté de chinoiserie) qui rendit l’âme lors du démontage. Un vice caché. Tant pis. J’achèterai un poly pour faire la Réplica SERT dont je rêve (photo à venir quand le projet sera fini).

Le soleil pointe timidement le bout de son nez a travers les nuages mais je reste confiant. La température est bonne et la pluie de la veille à été bu par la route. Subsiste seulement quelques traces éparses.

Départ !

Je laisse ma famille, ma copine et mon hygiène jusqu'à mon retour, le vendredi 8 (soit 4 nuits à vivre comme Bear GRYLLS).

Mon sac à dos est bien lourd malgré mon mètre 85 et mes 84 kilos. Sans compter que la tente, duvet et tapis de sol fixé sur la selle font un balourd qui se ressent bien. Il va falloir s’adapter.

Retrouvaille avec le premier compagnon de route à quelques kilomètres. On fait le plein, on sangle mieux mes affaires qui bougeait et j’enfile ma cagoule (mon enthousiasme du départ m’avais fait perdre la valeur du vent frais sur ma gorge. Pas le moment de tombé malade).

Re-Départ !

Déjà mes affaires fixées sur la selle arrière semblent se faire un peu plus oublié mais les sangles me poussent un peu trop en avant. Il va falloir s’y faire, les trajets cool vont être dur…

Cool ?... Et bien je le pensais. Dès les premiers tours de roues, l’ami F800S envoi fort. Il va falloir calmer les ardeurs car 410km nous attendent jusqu'à Clermont Ferrand où Ducati 1000 Sport Classic nous attendra pour 15h à la terrasse d’un troquet.

J’augmente mon rythme pour suivre le jeunot et son twin parallèle.

De Brétigny Sur Orge dans l’Essonne, nous récupérons la N20 pour rejoindre Orléans ou nous prendront l’autoroute A10, puis A71 pour sortir du coté de Bourges.

Le trajet se passe sans trop d’embuches majeures. Nous sommes lundi matin, les autoroutes sont plutôt calmes. Nous faisons bon rythme. Un peu trop mais bon. Les sangles me plaquent le matériel de camping sur le dos et, de ce fait, mon pénis d’engourdi au file des kilomètres (ce qu’on appel le syndrome des « fourmis dans la bite »).



Nous rejoignons Bourges où nous sortons pour arpenter les petites routes du Cher.

Elles sont finalement comme certaines petites routes d’Essonne : parfois lisses, parfois pourries et creusées. La présence de gravier nous fait ralentir souvent. Tant mieux ! On va pouvoir manger un peu. La température est plus chaude, moins de nuage mais toujours du vent par rafale.

Pose miam dans un snack local et voila une portion de pattes aux fromages bien chaude qui régalent ce que le soleil ne chauffe pas encore. Maudit vent.

La carte posée sur la table, nous posons l’itinéraire qui nous reliera du Centre en Auvergne.

Un coup de vent et voila mon bol en carton de reste de sauce au fromage qui s’étale sur mon cuir, mon pull (le seul du trip), mon jean (idem), mon sac à dos (idem), bottes, gants, ect.

‘Commence bien… Atelier nettoyage avec des serviettes en papier made in chiottes qui s’effritent et qui me laisse des mini-miettes de papier blanchâtre partout. Pas grave, faudra faire avec.

Nouveau départ. La joie est intacte. Un regain de poignée dans le coin dus aux belles routes qui nous attendent se fait sentir.

Nous passons dans de petits villages tout mignons, des routes dont l’état varie suivant la fréquentation et puis l’Auvergne… Majestueuse entres toutes. De longs filets de bandes grises lissent et large droit devant nous. Et ca monte, et ca descend. L’excitation se fait sentir. Le rythme s’accélère. Le BMW est chargé léger. Le surplus de maniabilité dus à son orientation plutôt routière permets à mon pote de moins se fatigué rien qu’a vu d’œil. De mon coté, il faut emmener mamie GEX en sortant les fesses et le buste. Fatiguant mais grisant.

Etant un peu en retard, nous finissons sur des routes fréquentées. Enfin Clermont s’ouvre à nous après un ultime col de montage. Nous finissons comme nous avions continué. Sur la gauche, le circuit d’essai de Michelin. Au loin le circuit de vitesse me fait envie, tandis que la partie destinée aux tests sur le mouillé me fait réalisé que mes SportSmart sont très efficace qu’elle que soit les conditions.

On entre dans la ville pour trouver quelques minutes plus tard le 3iem larron nous attendant sur la terrasse du bar. Le Ducati est un peu sal mal toujours aussi classe et rétro. J’apprends quelques minutes plus tard qu’il est parti d’Angers pour faire 1400km en 4 jours (dont 850km le même jour, un taré je vous dis). Ceci expliquant la crasse relative du twin en L.

Des retrouvailles qui font bien plaisir. Relativement confortable la Suz’, mais plus après autant de bornes. Une cigarette, un jus d’ananas et un but enfin atteint. Instant relax.

Apres quelques dizaines de minutes où nous nous sommes racontés nos vies, fumés d’autres cloppe, bus des cafés, chambrer nos motos et définis la suite de l’itinéraire, les choses redeviennent plus sérieuses. Le mont d’Or étant fermé pour quelques raisons de sécurité routière, nous enfourchons pour les routes moins fréquentées.

Nous rejoignons le petit village de Saint Germain L’Herm situé à 40km au sud-est de Clermont. Entre temps nous avons traversé le massif forestier de Livradois-Forez dans lequel ce bourg se trouve et autres routes magnifiques. La chaleur avait pris le temps de tombé un peu, l’humidité était rafraichissante. Ce petit parc naturel est charmant. Bourré de coin à photo. Dangereux aussi. Des traces d’hydrocarbures signalées, des traversées d’engin de chantier, des points de cordes mouillés, … Bref on roule bien mais pas trop.

On pose les valises dans le camping de St Germain. Les nuages ont presque disparus. Le panorama est magnifique. Apres quelques courses, les saucisses se mettent a transpirées sur la grille du barbecue, les bières sont débouchées, les premiers vrais instants de repos pointent le bout de leurs nez.



Très vite la fatigue pointe et les esprits se font plus discrets. Dodo time ! Demain sera une grosse journée car de la traversée de l’Auvergne prévue initialement, nous décidons de continuer sur notre lancer jusqu'à Villefort… La route n’est pas finie, loin de la !

Mardi 5 juin. Le réveil est moins bon que sur mon doux matelas. Les traces laissées par la pluie nocturne et l’humidité matinale me soulent déjà… Je me recoucherai bien mais la route est droit devant nous ! Premier à sortir, mon excitation me fait marcher en long, en large et en travers. Faut que je roule ! J’ai du marcher pas mal vu que les 2 autres se réveillent (soit disant à cause de moi… La mauvaise foi de ces gens je vous jure…). Petit dej’, séchage d’affaires et pliage de tente, puis road book. La journée va être intense.

Top départ. Les motos sont chargées et la route un peu humide et grasse. On va y allé tranquille. Le rythme s’accélère et nous enroulons en direction du sud. Nous ferons ce jour probablement la plus belle journée de roulage.

Partant de l’Auvergne pour le Languedoc-Roussillon en passant par la Rhône-Alpes et la PACA (oui on a fait beaucoup de détour), nous croisons des paysages superbes et majestueux. De l’humide foret, des pâturages vert à perte de vue, des zones sèches et vallonnées peuplées de chèvres, des vallées aux douces collines tapissées de fleurs jaune, de rochers gris et d’herbes vertes à perte de vue. Magique. Le Puy-en-Velay, Aubenas et j’en passe. Nous sommes si loin de Paris question paysage…



Nous posons les brèles dans un des campings de Villefort, située à une dizaine de kilomètre à l’est de Mende. Le climat tranche radialement avec la veille : plus de terre, moins d’humidité, des lézards échappent aux quelques rares gosses qui les trouvent, les sardines peinent à se frayer un chemin dans la terre, les coups de vents suffisamment solide pour traverser le flan de colline où nous sommes élèvent la couche de poussière. Malgré tout, avec les minutes qui passent, la chaleur chute vite. 10°c de moins en 1h. Ca devient finalement plus agréable encore que l’Auvergne questions température. Chaud et sec en journée, humide et frais une fois le soleil disparu derrière les forets. Agréable.



Mercredi 6. Les motos sont allégées de leurs poids (je serai le seul qui aura le courage de conserver un sac avec APN, trousse de premiers secours, bouteilles d’eau, …), les esprits aiguisés aux routes locales et les envies toujours présentes, prés à en découdre (seuls les corps commencent à ressentir l’effet de la fatigue).

Cette journée fut violente. Les vitesses n’ont pas été stratosphériques, mais rouler à 80km/h dans certaines routes de campagne ou dans des gorges sans barrières … Une grosse et chaude journée de roulage, des paysages encore très variés mais si peu d’arrêt.



Ca sera le seul regret de ces quelques jours. Une journée de folie à traverser la route de Margeride, Mende, et tout un tas d’autres coins. Des coins magnifiques où il fleur bon, où la vie est plus douce, où les routes sont souvent plus belles et moins peuplé d’agent que l’Ile De France... La journée finira dans les bouchons de Mende pour se ravitailler en essence et retourner (fort) à notre camping. Magique encore une fois.




« Hey !...
Tu prêterai pas ton gex poussif ?...»


Nous ne ferons pas l’impasse sur le traditionnel échange de motos vous vous en doutez. Je commence par chevaucher l’italienne. Les Ducat’, c’est bien connu, c’est pas évident à prendre en main. Le Sport Classic c’est un mythe pour les fans de retro. Une perle rouge chaussé du 1000 DS (tout aussi mythique). Un châssis tubulaire, un twin refroidi par air et tout un arrangement rétro d’une finesse et d’un gout délicieux. Rien que la tête de fourche est tenue par une araignée massive et plantureuse. La couleur est intense et hyper voyante. La seule est plutôt confort et la position assez naturelle en fin de compte. Mais il faut accepter de conduite physique et bien penché sur les bracelets. Confortable en bas mais usant en haut. Heureusement que mon pote avait fixé son tapis de réservoir et sa sacoche, ca me permet de prendre appui avec mon torse directement dessus. La ligne rétro Termi fait un bruit divin. Un bien belle objet qui incite à enrouler plutôt qu’en envoyer violent…

Contact, 1ere et go. Le moteur est régulier mais pousse fort. Ca fait plaisir par rapport à mon 600 K7. Par contre l’absence quasi-totale de réglage des trains av-ar me force à réapprendre à conduire. Etrange aux premiers abords. Il faut emmener la belle avec tout le corps. Le gros freinage ne sont pas sont point fort non plus d’ailleurs, la fourche pompe fort (par rapport 4 pat’, rien à voir vu que je m’étais régler rigide). J’ai même fais plusieurs écarts. Mon boxer est rempli, merde…

Beau et vivant mais physique et exigeant…

Au tour de la germaine.



La F800S est beaucoup moins oldschool, mais pas super racée non plus. La ligne GPP montée dessus sonne fort. Ca sent le souffre mais c’est tout ce qui fait racing en fait. Des poignés placés haut, une assise plus confort et un ordinateur de bord ultra complet. Ca tranche avec l’archaïsme (voulu) de mamie Ducati. Contact et gaz. Le twin parallèle est efficace. Dingue. Souple en bas et plus expéditeur passé les milieux de compte tour. Etonnant et agréable sans être ultra-violent. Ca doit être une meule géniale pour la vie de tous les jours, une sorte de moto utile utilisable en semaine (avec une conso record qui plus est). Instant virage, j’ai du mal avec les demi-guidons. Ca me semble trop loin des mes bracelets. Le moulin tracte, le « silencieux » n’en a que le nom et la direction un peu trop souple limite l’attaque au profit de l’enroulage, finalement un peu comme la grosse rouge. En fait c’est une bonne moto agréable au quotidien et qui permet un peu de sport sans se fatiguer. Grisant du coup, je profite des cols de montagne avec sérénité. Le seul truc ennuyeux c’est cet ABS un poil trop frileux qui se déclenche souvent (en partie responsable du fait que la sportivité ne lui sied pas).

Apres une montée + une descente de col pourrie de terre, nous reprenons nos motos en échangeant nos points de vue. Une pose cloppe s’impose.

La journée ne s’en fera que plus belle avec une montée en température fulgurante comme nous montons les vallées.

Fin de journée. Ouf… Faut que je respire !



Mémorable.

Jeudi, la pluie nous empêcha de mettre nos casques. Du coup, les quelques pub et pizzerias de Ville fort furent nos compagnons de route. Une bien triste journée avant les quelques heures de retour qui m’attendent le lendemain (mes 2 furieux partiront sans les Alpes et sur Clermont Ferrand histoire de finir leurs boudins).

Dommage.

Vendredi 8 juin. Apres 1300km intense, il faut remonter. Les 700km qui me séparent de mon Essonne natale se feront sur les rotules, m’obligeant à faire des poses toutes les heures ½. Aie les hanches et les fesses. Vivement mon pieu mec ! Déjà les tentes ont étés une galère à ranger humides et boueuses, les duvets idem, les affaires n’ont pas eu non plus le temps de sécher.

Youpi matin !

J’ai beau être matinale…

De Villefort jusqu'à Clermont, le temps est pluvieux et mon BMW roule toujours avec entrain. Ca sera sans moi si tu ralenti pas. Les 5 jours passés ne l’ont pas fatigué plus que ca. Il a de la chance. Je suis occis !

De Clermont jusqu'à la région parisienne, le temps se calme. Mais quelle chaleur !

Et puis Paris est à vue ! Enfin presque. Je prends ma sortie d’autoroute A10 pour prendre la N20 en traversant le Loiret.

Flash ! Et merde le radar !... Décidément… J’en peux plus, j’y prête à peine attention.

IDF = pluie. Ca coule, mon froc est humide et mon courage presque à bout.

J’avais entendu parler une fois d’un phénomène intervenant pour les sportifs qui font des activités très endurantes. Un état proche de l’orgasme appelé « Nirvana du marathonien ». L’activité physique provoque une diffusion d’endorphine dans le corps. Au niveau des sportifs d’exception, on compare cet état à un orgasme. Comparer à mon humble personne, c’est carrément le pipi qui pointe le bout de son nez quand apparait ma maison.

Enfin ! Apres 1 h de repos et une bonne douche, je me promets de vous raconter ca comme il se doit. Vivement un repas chaud autre qu’un barbecue ou une pizza, vivement un lit confortable, vivement une bière fraiche !

Epuisant mais indescriptible. J’ai la sensation de la passion repue, du bonheur comblé (et du permis allégé).



L’année prochaine je re-signe


_________________
V V V    Pour jeter un oeil sur mes photos via FlickR, c'est juste ici     V V V
       
Grace à mon FlickR vous gagnez 1 cheval toutes les 2 visites ! Et c'est pas du poney alsacien
avatar
Marco91
Masculin Age : 34
Localisation : Paris
Humeur : Rock & Roll
R actuel : Honda 929
Date d'inscription : 10/02/2012

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Jeu 28 Juin 2012 - 16:28
Désolé si j'ai mis tant de temps à poster mais j'attendais desespérement les photos de mon pote qui ne me les a toujours pas envoyé d'ailleur...

_________________
V V V    Pour jeter un oeil sur mes photos via FlickR, c'est juste ici     V V V
       
Grace à mon FlickR vous gagnez 1 cheval toutes les 2 visites ! Et c'est pas du poney alsacien
avatar
JackCélaire
Admin'R Crew
Masculin Age : 41
Localisation : BeRRy
Humeur : Ours RR de province
R actuel : 750 GSX-R GR75A, CBR1000RR SC59
Date d'inscription : 08/11/2008
http://www.sectr.net

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Jeu 28 Juin 2012 - 20:27
Fantastique, ça fait vraiment envie, ca me manque de pouvoir se tailler de gros morceaux de route comme çà

Merci Marco
en plus bien écrit

Merci

_________________
"Plus vous postez plus vous aurez de chevaux à la roue arrière"-L'admin de SECTR-
"Ne jamais oublier que l'arche de Noé à été faite par des amateurs et le titanic par des pros"-Yvil-
"Les sondages, c'est pour que les gens sachent ce qu'ils pensent"

-FlickR-
jackcelr instagram
avatar
iactus
Sect'R Crew
Masculin Age : 35
Localisation : Hey pone (78)
Humeur : Se croit drôle
R actuel : ZZR1400 Performance Sport 2016
Date d'inscription : 12/11/2008

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Jeu 28 Juin 2012 - 20:52
Putain Marco il est beau ton CR !! Merci
Pour l'endorphine c'est juste jouissif, je cours depuis peu et en général vers 10 km j'ai une décharge (plus de fatigue, le pied...).
SI ça te dit t'as toujours Closer to the edge dans les Yvelines, y a que 100 bornes ^^

_________________
https://www.bikepics.com/members/iac/15zzr1400/
avatar
aka
Sect'R Crew
Localisation : 47
Date d'inscription : 12/11/2008

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Jeu 28 Juin 2012 - 21:06
Super !
Merci pour le CR




_________________
A force de vouloir rentrer dans le moule, on devient une tarte
avatar
quattrokod
Masculin Age : 39
Localisation : entre le reservoir et la coque
Humeur : vivement le printemps!
R actuel : 2x '02 Fireblade 954 RR
Date d'inscription : 13/09/2011

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Jeu 28 Juin 2012 - 23:17
super CR

j'adorerai trouver des compagnons de route comme vous, ça fait longtemps que j'aimerai partir comme ça à l'aventure, mais seul...

si des volontaires mes lisent...


_________________
Be quick or be the last
avatar
Marco91
Masculin Age : 34
Localisation : Paris
Humeur : Rock & Roll
R actuel : Honda 929
Date d'inscription : 10/02/2012

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Ven 29 Juin 2012 - 15:17
Merci, j'en ai chier pour trouver le temps au taf de vous raconter un max de détails sans en oublier trop (sans compter toutes ces photos que j'aurai pus vous faire...)

Inutil de vous dire que l'année prochaine, vous êtes les bienvenues qui que vous soyez. Mon pote en Ducat' est un gros rouleur et il est tres friand de ce genre de road trip.

Welcome les potos!

_________________
V V V    Pour jeter un oeil sur mes photos via FlickR, c'est juste ici     V V V
       
Grace à mon FlickR vous gagnez 1 cheval toutes les 2 visites ! Et c'est pas du poney alsacien
avatar
Marco91
Masculin Age : 34
Localisation : Paris
Humeur : Rock & Roll
R actuel : Honda 929
Date d'inscription : 10/02/2012

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Ven 29 Juin 2012 - 15:17
@iactus a écrit:Putain Marco il est beau ton CR !! Merci
Pour l'endorphine c'est juste jouissif, je cours depuis peu et en général vers 10 km j'ai une décharge (plus de fatigue, le pied...).
SI ça te dit t'as toujours Closer to the edge dans les Yvelines, y a que 100 bornes ^^

Je n'oublis pas mais je suis un peu débordé en ce moment. Tu pars en vacances cet été?

_________________
V V V    Pour jeter un oeil sur mes photos via FlickR, c'est juste ici     V V V
       
Grace à mon FlickR vous gagnez 1 cheval toutes les 2 visites ! Et c'est pas du poney alsacien
avatar
Marco91
Masculin Age : 34
Localisation : Paris
Humeur : Rock & Roll
R actuel : Honda 929
Date d'inscription : 10/02/2012

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Ven 29 Juin 2012 - 15:19
@iactus a écrit:Putain Marco il est beau ton CR !! Merci
Pour l'endorphine c'est juste jouissif, je cours depuis peu et en général vers 10 km j'ai une décharge (plus de fatigue, le pied...).
SI ça te dit t'as toujours Closer to the edge dans les Yvelines, y a que 100 bornes ^^

Oui c'est un peu ca. Au bout d'un moment tu te sens bien, tu trouves ton rythme est tout s'écoule paisiblement

_________________
V V V    Pour jeter un oeil sur mes photos via FlickR, c'est juste ici     V V V
       
Grace à mon FlickR vous gagnez 1 cheval toutes les 2 visites ! Et c'est pas du poney alsacien
avatar
iactus
Sect'R Crew
Masculin Age : 35
Localisation : Hey pone (78)
Humeur : Se croit drôle
R actuel : ZZR1400 Performance Sport 2016
Date d'inscription : 12/11/2008

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Ven 29 Juin 2012 - 16:09
Je pourris pas ton post. JE pars mi à fin juillet

_________________
https://www.bikepics.com/members/iac/15zzr1400/
avatar
Marco91
Masculin Age : 34
Localisation : Paris
Humeur : Rock & Roll
R actuel : Honda 929
Date d'inscription : 10/02/2012

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Ven 29 Juin 2012 - 16:23
Ok ben on peu se voir en aout éventuellement?

_________________
V V V    Pour jeter un oeil sur mes photos via FlickR, c'est juste ici     V V V
       
Grace à mon FlickR vous gagnez 1 cheval toutes les 2 visites ! Et c'est pas du poney alsacien
avatar
JackCélaire
Admin'R Crew
Masculin Age : 41
Localisation : BeRRy
Humeur : Ours RR de province
R actuel : 750 GSX-R GR75A, CBR1000RR SC59
Date d'inscription : 08/11/2008
http://www.sectr.net

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Ven 29 Juin 2012 - 18:38
@quattrokod a écrit:super CR

j'adorerai trouver des compagnons de route comme vous, ça fait longtemps que j'aimerai partir comme ça à l'aventure, mais seul...

si des volontaires mes lisent...

Je te comprends, moi avec ma visibilité de taff à une semaine c'est pas easy de prendre un rendez-vous Razz
J'ai un creux dans les vacances fin juillet tout début aout, si le ciel ne nous tombe pas sur la tête. Je pense faire une boulémie sur deux trois jours avec mama derrière, donc sport soft la conduite ...



_________________
"Plus vous postez plus vous aurez de chevaux à la roue arrière"-L'admin de SECTR-
"Ne jamais oublier que l'arche de Noé à été faite par des amateurs et le titanic par des pros"-Yvil-
"Les sondages, c'est pour que les gens sachent ce qu'ils pensent"

-FlickR-
jackcelr instagram
avatar
Marco91
Masculin Age : 34
Localisation : Paris
Humeur : Rock & Roll
R actuel : Honda 929
Date d'inscription : 10/02/2012

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Lun 2 Juil 2012 - 11:37
Super.

Si on s'y prend assez en avance, on peut gérer pour se faire quelques jours entre gens du fofo.

Sinon je pars 2 semaines au Pays Basque. Ca promet quelques belle photo

_________________
V V V    Pour jeter un oeil sur mes photos via FlickR, c'est juste ici     V V V
       
Grace à mon FlickR vous gagnez 1 cheval toutes les 2 visites ! Et c'est pas du poney alsacien
avatar
JackCélaire
Admin'R Crew
Masculin Age : 41
Localisation : BeRRy
Humeur : Ours RR de province
R actuel : 750 GSX-R GR75A, CBR1000RR SC59
Date d'inscription : 08/11/2008
http://www.sectr.net

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Lun 2 Juil 2012 - 12:11
J'ai une vie un chouille décousue, très long à expliquer, mais si j'ai un roadbook je ferais péter un post. Des que possible.
Je déjà dire que la Belgique ça sent le peu probable, ma femme m'a dit que j'aimerai Bruges, j'ai lu pleins de bien de certaines routes ... Mais ma fenêtre sera trop courte pour ça.

_________________
"Plus vous postez plus vous aurez de chevaux à la roue arrière"-L'admin de SECTR-
"Ne jamais oublier que l'arche de Noé à été faite par des amateurs et le titanic par des pros"-Yvil-
"Les sondages, c'est pour que les gens sachent ce qu'ils pensent"

-FlickR-
jackcelr instagram
avatar
Marco91
Masculin Age : 34
Localisation : Paris
Humeur : Rock & Roll
R actuel : Honda 929
Date d'inscription : 10/02/2012

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Lun 2 Juil 2012 - 14:16
J'ai fais. C'est magnifique et pas trop cher. J'ai pris une chambre d'hote super sympa proche de la rivière qui borde Bruges.

_________________
V V V    Pour jeter un oeil sur mes photos via FlickR, c'est juste ici     V V V
       
Grace à mon FlickR vous gagnez 1 cheval toutes les 2 visites ! Et c'est pas du poney alsacien
avatar
MURIEL
Féminin Age : 46
Date d'inscription : 13/11/2008

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Lun 2 Juil 2012 - 14:48
merci pour ce CR complet !
avatar
Marco91
Masculin Age : 34
Localisation : Paris
Humeur : Rock & Roll
R actuel : Honda 929
Date d'inscription : 10/02/2012

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Lun 2 Juil 2012 - 15:14
Merci à vous tous de prendre quelque minutes pour lire ces quelques lignes. Je ne suis pas un adepte des mots et c'est plutot difficile de vous retranscrire le pied que j'ai pris mais bon. Voila

_________________
V V V    Pour jeter un oeil sur mes photos via FlickR, c'est juste ici     V V V
       
Grace à mon FlickR vous gagnez 1 cheval toutes les 2 visites ! Et c'est pas du poney alsacien
avatar
aka
Sect'R Crew
Localisation : 47
Date d'inscription : 12/11/2008

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Lun 2 Juil 2012 - 21:06

@Marco91 a écrit:
Sinon je pars 2 semaines au Pays Basque. Ca promet quelques belle photo

C'est trés beau le pays basque. Entre l'ocean et la montagne, des tonnes de trés belles choses à voir
La route de Saint Pee sur Nivelle vaut le coup !

_________________
A force de vouloir rentrer dans le moule, on devient une tarte
avatar
Marco91
Masculin Age : 34
Localisation : Paris
Humeur : Rock & Roll
R actuel : Honda 929
Date d'inscription : 10/02/2012

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

le Mar 3 Juil 2012 - 8:59
Ma copine est moitié basque, elle y est allé souvent. Je lui fais confiance elle va bien me faire découvrir.

St Pee Sur Nivelle?... Si je me trompe pas, c'est la bas que je vais... (En voiture par contre, ca sera plus confort mais moins fun... Séance découverte tranquille donc)

_________________
V V V    Pour jeter un oeil sur mes photos via FlickR, c'est juste ici     V V V
       
Grace à mon FlickR vous gagnez 1 cheval toutes les 2 visites ! Et c'est pas du poney alsacien
Contenu sponsorisé

Re: De l'Auvergne aux restes de la France

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum